C’est le temps maintenant de vivre une nouvelle étape.

 

Je suis en train de finir ma première année en Bulgarie.
Je peux comparer ce temps avec un voyage en moi-même.

C’est une expérience qui a contribué à enrichir ma vie.

Je me suis rencontré moi-même et j’ai fait la connaissance d’une nouvelle culture et de nouvelles personnes. Cela m’a aussi révélé la force des liens d’amitié que j’ai dans le monde.

Ma famille a joué un rôle important également dans ce processus de connaissance de moi-même. Par ailleurs, il y a des choses que j’ai eu l’opportunité de mettre sur la table pour pouvoir les comprendre.
Tout arrive et voilà mon année de volontariat déjà presque finie.

Ici, j‘ai trouvé des personnes qui occupent une place dans mon cœur et dans ma prière quotidienne.

J’ai trouvé quelqu’un que je peux appeler maître, que je peux admirer, en qui je peux croire et qui m’a donné un vrai goût pour la vie.

Bien sûr, je parle d’une manière figurative.

Mais l’important dans cette période comme volontaire, c’est que j’ai trouvé ma lumière d’espérance, lumière que je peux prendre entre mes mains et porter jusqu’ à mon maître, mon tout et mon Dieu.

Pendant ce temps j’ai eu la possibilité de lire des livres qui m’ont donné de nouvelles perspectives pour mon futur. J’ai découvert des choses sur le « Royaume éternel », sur le si grand amour de Dieu pour le monde. Vraiment je suis heureux de m’être familiarisé davantage avec ces réalités mystérieuses.

Venir vivre ici dans une autre réalité est une aventure fascinante, même si comprendre la culture bulgare, souvent agressive, mais en même temps amicale, n’est pas toujours facile.

J’ai aimé découvrir le grand héritage de l’Assomption en Bulgarie.

Toutes ces expériences m’ont conduit à demander à être postulant à l’Assomption et j’en exprimerai ainsi la raison:

« …je connais une femme, elle a la bouche comme lui, connaît sa vie, connaît ses démons et ses rêves et elle m’a dit. « vas avec lui, reste avec lui si tu peux, mais sois prêt à verser ton sang… »

Ici, avec la tradition orientale j’ai découvert l’Eglise, symbolisée par l’icône de la Sainte Mère de Dieu portant l’Enfant Jésus. Avec elle, je veux aller à la recherche du Seigneur et me mettre entre ses mains avec toute ma force d’esprit.

La seule manière d’être avec lui est de le suivre. Conscient de toutes les responsabilités et des efforts qu’exige ce chemin où je commence à marcher, je ne suis pas encore tout à fait prêt à verser mon sang pour lui, mais les conséquences de ce choix sont claires dans ma tête, de même que l’engagement lié à mon acceptation comme postulant.

Je sais que le chemin sera long, mais j’ai le désir de le poursuivre en me laissant guider par l’Esprit.

Venir ici a été une très bonne expérience et continue à l’être, mais mon temps comme volontaire est fini, et c’est le temps maintenant de vivre une nouvelle étape.

 

Eynar
 

 

HOME