13 novembre, mémoire des bienheureux martyrs bulgares assomptionnistes

 

« Obtenez nous par votre prière, la grâce de rester fidèles au Christ et à l’Église dans notre vie quotidienne pour que nous soyons rendus dignes de devenir ses témoins quand viendra l’heure »

 

Ces mots du Père Kamen Vitchev introduisent cette année notre réflexion sur la fête du 13 novembre, mémoire de nos trois bienheureux martyrs bulgares.

Cette prière du Père Kamen garde toute son actualité.

Être fidèles au Christ et à l’Église dans notre vie quotidienne est une tâche qui nous dépasse s’il n’y a pas le soutien de la grâce, et la grâce c’est un don que l’on obtient par la prière, surtout la prière d’intercession de nos frères.

Obtenez nous par votre prière …

Le Père Kamen était bien conscient de sa faiblesse humaine ; de même il savait que le témoignage chrétien est le fruit d’une fidélité éprouvée au fil des jours.

Ce témoignage n’est pas dans le « hors » du commun, et encore moins de l’ordre du simple héroïsme humain.

Au contraire, c’est le quotidien, qui est le lieu privilégié où le Christ façonne notre vie et nous rends dignes, jour après jour, d’être ses témoins.

Cette année la grâce du Seigneur nous a rejoints à travers plusieurs évènements marquant notre quotidienneté.

La tradition orientale et le témoignage de nos trois martyrs se sont invités en terre de France à travers la retraite prêchée par le P. Petar aux sœurs oblates au mois de juillet,  mais surtout pour la première fois à Madagascar au mois d’août,  grâce encore une fois au Père Petar et aux exercices spirituels, qu’il a prêchés à nos frères et sœurs sur la grande île.

De son côté, Plovdiv a été le lieu du stage de formation à la Mission d’Orient et à l’internationalité.

Du 25 août au 15 septembre, une petite quinzaine de frères assomptionnistes et autant de sœurs oblates provenant de tous les coins du monde, se sont confrontés à la richesse et à la complexité de la tradition orientale.

Un temps fort de connaissance, de prière, de partage et de fraternité.

Remplis de gratitude et de reconnaissance, nous remercions tous les participants qui ont accepté de venir découvrir les lieux et la spiritualité qui ont marqué la vie de nos trois bienheureux martyrs bulgares.

Nous porterons longtemps encore les échos de leur présence fraternelle.

Comme tout le monde le sait, la mémoire chrétienne n’est pas un souvenir du passé, mais plutôt un rendre présent le passé afin qu’il puisse nous rejoindre avec sa force vitale.

Obtenez nous par votre prière…

Ces mots ont une force vitale pour nous aujourd’hui.

Nous pouvons les adresser à nos trois bienheureux confrères martyrs, Pavel Djidjov, Josaphat Chichkov et Kamen Vitchev, afin que ce qu’ils ont demandé pour eux-mêmes, en l’obtenant, puisse se réaliser aussi dans la vie de tous ceux qui sentent liés à la famille de l’Assomption (frères, sœurs, amis …).

 

Bonne fête du 13 novembre.

 

La communauté de Plovdiv

 

HOME