Roumanie  

Mai - Juin 2006 En bref ... quelques nouvelles de Margineni 

 

 Le père Celeste Pianezze en Bulgarie 
 
Il a passé une semaine à Plovdiv pour y rencontrer les frères de la communauté assomptionniste, pour partager sur les attentes et les difficultés de la Mission d’Orient, pour connaître un peu mieux le rite et la mission en Bulgarie.  
Du 28 mai au 5 juin, le P. Céleste est allé pour la troisième fois en Bulgarie, pas comme "touriste", mais plutôt dans l’intention de renforcer les liens avec ceux qui travaillent dans la même "vigne": la Mission d’Orient. 
La présence du délégué provincial, le P. Bernard Le Léannec de la communauté de Moscou, invité pour célébrer la fête patronale de la paroisse Assomptionniste de Plovdiv  (l’Ascension du Seigneur que l'Église orientale fêtait cette année le 1er juin) a favorisé la communication et l'échange dans cette perspective. 
Quel avenir pour la communauté de Plovdiv ? 
Quel regard sur la Mission ? 
Que faire pour construire un esprit commun ? 
Si l'Assomption ouvre une communauté à Bucarest, quels en seront les objectifs? 
A travers la recherche de réponses aux questions posées, le but est de   favoriser la croissance d'un esprit commun même si les réalités de chacune des  communautés est très différente: le contexte social et religieux dans lequel  vit  la communauté de Margineni n’est pas celui de la communauté de Plovdiv ou de Moscou. Les réalités sont très complexes: pour cela les rencontres, les échanges d'expériences et le dialogue sont indispensables pour favoriser une recherche commune se fondant sur des buts communs.  

 Une journée de fraternité dans les bois de Margineni 
 
Péniblement, après un long hiver et beaucoup de pluie, le printemps est arrivé aussi en Moldavie. Les Oblates de la région de Bacau et les frères de la communauté de Margineni en ont profité pour une journée de fraternité dans les bois. Cette "journée" de fraternité assomptionniste est désormais une coutume. Frères et soeurs se retrouvent pour partager les expériences sur un sujet choisi, (la vie commune selon saint Augustin, la situation de l'Église en Orient, la Parole de Dieu dans notre vie....). Le but est de grandir ensemble dans un esprit assomptionniste, dans le climat d'amitié cher à Saint  Augustin. 
Dans la rencontre du jeudi 8 juin le P. Gica a introduit la journée avec un texte biblique. Cela fut suivi d’un riche partage.   
Evidemment on ne pouvait pas manquer une bonne... grillade!  
 
Formation humaine et chrétienne: discutons-en avec les parents 
 
Le samedi 10 juin, les pères Celeste et Gica ont rencontré les parents des jeunes accueillis dans la communauté de Margineni au cours de l'année scolaire 2005/6. 
Éduquer les adolescents n’est pas une tâche  facile, aussi les responsables de la communauté ont voulu rencontrer les parents des jeunes garçons pour échanger des idées, combler les lacunes et chercher de nouvelles orientations éducatives. 
Un bilan a été fait en partant des exigences des jeunes: recherche de Dieu, de soi-même, vie dans un esprit de fraternité...; on a fait une vérification en tenant compte des capacités des formateurs, des réponses données par les jeunes et des conditions de vie offertes par la communauté. 
Le but est d'éduquer l'adolescent à la liberté; l'éducateur ne peut faire le "policier", ni non plus accorder tout, mais il doit aider le jeune à chercher quelle est la volonté de Dieu, inscrite dans son coeur. Aux parents il est demandé une plus grande participation au projet éducatif.    
La rencontre a été suivie d’un moment de prière à la chapelle et puis d’une agape fraternelle dans le kiosque situé dans le jardin. 
 

 

P. Celeste PIANEZZE
 
Témoins inspirés et guidés par l’Esprit Saint
 
Pour la deuxième fois, les soeurs et les frères assomptionnistes, en collaboration avec le curé du village et les soeurs du diocèse, ont animé les deux jours de pèlerinage à BARAŢI, les 3 et 4 juin, à l’occasion de la Pentecôte.

Pour aider les enfants et les jeunes à mieux comprendre l’action de l’Esprit dans leur vie, nous avons choisis quatre témoins de la foi et la vertu qui les caractérise:
Mère Tereza - CHARITE - pour les enfants de 7-10 ans
Frère Roger - UNITE- pour les enfants de 10-12 ans
Anton Durcovici, évêque roumain - MARTYRE – pour les enfants de 12-14 ans
J.Paul II – PAIX – pour les jeunes de 15-20 ans
Malgré le temps pluvieux du samedi matin nous avons pu réaliser l’animation dans l’après-midi: il y a eu un bon nombre d’enfants et de jeunes. Pendant deux heures, enfants et jeunes, ont pu partager leurs motivations personnelles concernant leur participation au pèlerinage ainsi que leurs réflexions sur la vie du témoin choisi. Ensuite, nous avons rejoint les autres pèlerins pour participer au chemin de croix dans les rues du village. Des enfants, des jeunes, des couples, des personnes consacrées et des personnes âgées ont porté la croix. Une heure avant la messe, il y a eu le chapelet. Pendant la messe a été présenté le travail des enfants et des jeunes et les portraits des témoins choisis. Après l’Eucharistie, plus d’un millier de personnes avec les cierges à la main, ont participé à la procession avec la statue de la Vierge Marie dans les rues. Il faut dire que Barati, depuis 1986, est reconnu comme sanctuaire marial. Beaucoup de gens sont restés ensuite pour passer la nuit en prière. Nous sommes restés également avec eux quelques heures et les avons aidés à partager leur vie et à reconnaître l’action de l’Esprit dans leur vie souvent éprouvée.
Le lendemain, jour de Pentecôte, jour ensoleillé, a commencé par une messe matinale suivie d’un temps d’animation proposé par les frères et les sœurs assomptionnistes.

Pour l’Eucharistie, il y avait plus de 1500 personnes. Des enfants et des jeunes ont coloré l’ambiance avec leur foulard blanc et rouge. A la fin, enfants et jeunes sont partis désireux de se mettre davantage au service des plus petits, de travailler davantage à l’unité pour être artisans de paix et tout cela dans un esprit de sacrifice. Des gens sont venus nous dire leur joie d’avoir participé à ce moment ecclésial, nous encourageant à continuer et à proposer une animation similaire pour le pèlerinage du 15 août. La voix de l’Esprit a parlé. Il nous reste à la mettre en pratique. 
 
P. Gica PAULET

 

HOME