Rencontre annuelle des religieux et religieuses de toute la Bulgarie

 

La journée mondiale des personnes consacrées se célèbre le 2 février en la fete de la Présentation au Temple de l’enfant Jésus. Toutefois, comme en cette fete un certain nombre de religieux pretres ne peuvent se libérer et qu’en cette saison hivernale la montagne, qui sépare la Bulgarie en deux, rend les déplacements plus difficiles entre le Nord et le Sud du pays, une date plus tardive a été choisie pour la rencontre annuelle des personnes consacrées au service de l’Eglise en Bulgarie. Celle-ci s’est déroulée le lundi 11 avril au monastère des religieux Conventuels а Rakovski, grand centre du diocèse catholique latin de la Bulgarie du sud, situé а environ 25 Km de Plovdiv.

Le thème choisi pour cette rencontre était l’eucharistie en lien avec l’année de l’eucharistie ouverte par le bien-aimé et regretté Jean Paul II.

Une conférence du P. Srechko RIMATZ, carme, suivi par un partage en petits groupes, l’eucharistie présidée par le Nonce apostolique en Bulgarie, Mgr Giuseppe Leanza, un temps d’adoration et des moments d’échanges fraternels, notamment autour du riche buffet qui a servi de dejeuner, ont constitué l’essentiel de cette journée, dirigée par le P. Kchichtov Koujok, capucin, président de l’Assemblée des supérieurs majeurs des religieux et religieuses en Bulgarie.

La Bulgarie est un pays d’environ 8 millions d’habitants oщ l’Eglise catholique représente une petite minorité d’1% de la population. Les personnes consacrées sont essentielles pour la vie de cette petite Eglise qui compte trois diocèses (2 de rite latin et 1 de rite byzantin). En effet, environ deux tiers des pretres actifs sont des religieux et les religieuses, plus nombreuses que les religieux, sont aussi d’une importance vitale pour l’Eglise, notamment а travers la catéchèse et la pastorale des jeunes.

Presque toutes les congrégations étaient représentées а cette rencontre : six sur sept chez les religieux et huit sur neuf chez les religieuses. Notre rencontre témoignait de l’universalité de l’Eglise puisqu’on y comptait 10 nationalités différentes (Bulgarie, Pologne, Italie, Croatie, Tchиquie, Roumanie, Slovaquie, France, Inde et Kenya).

La reconnaissance officielle de l’Assemblée des supérieurs majeurs des religieux et religieuses en Bulgarie, obtenue début 2005, devrait favoriser la connaissance mutuelle et la collaboration entre instituts. Elle devrait aussi aider l’Eglise en Bulgarie а mieux tirer partie de la richesse de cette internationalité.

 

 

 

 

P. Daniel Gillier  

        HOME