Le Père Artur HERVET en bonne place dans un quotidien bulgare

 

   C’est avec étonnement et stupeur que ce matin nous avons trouvé la photo du Père Arthur Hervet, prêtre assomptionniste de Lille, bien connu en France pour son engagement en faveur des plus démunis, sur le quotidien de Plovdiv « 24 HEURES ».

   Ce journal, reprenant une dépêche de l’agence Reuter, a publié dans ses pages intérieures un article au titre très frappant et en gros caractères, qui capte tout de suite l’attention du lecteur :

« Seigneur, envoie un infarctus au président Sarkosi ».
   Le sujet de l’article est bien évidemment la récente décision du Président de la République Française d’expulser les tziganes roumains et bulgares, qui vivent illégalement en France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

   La suite de l’article explique que l’expression percutante du père Arthur était bien sûr une provocation et que sa véritable intention n’était pas de souhaiter la mort de monsieur Sarkosi :

« Je ne veux pas sa mort, mais simplement que le Seigneur parle à son cœur ».

   Le journaliste souligne que le père Arthur est très connu dans la ville de Lille pour son engagement en faveur des roms et qu’il les aide souvent en achetant des tentes, des vêtements et de la nourriture.
   Toutefois, la forte prise de position du père Arthur a été mise en valeur surtout pour souligner le mécontentement de nombreux prêtres français et de certains évêques comme ceux d’Aix-en-Provence et d’Arles.

   De ce dernier, on cite l’invitation faite au pouvoir politique :

« de respecter l’homme et de préserver sa dignité tout en respectant la loi française ».
 

La photo du père Artur sur l'édition on line du journal "24 heures"

   La communauté assomptionniste de Plovdiv garde un lien très fraternel avec le père Arthur, qui est venu nous rendre visite il y a un peu plus de trois ans.

   Nous lui avions confié notre désir d’acheter une voiture plus grande pour nos déplacements avec les enfants du catéchisme.

   Nous n’avons pas attendu longtemps pour voir se réaliser notre désir, car la « providence », à travers le père Arthur, nous a donné une Renault Espace encore en bon état, qui satisfait pleinement nos exigences.

   Ceux qui connaissent le père Arthur savent qu’il est avant tout un homme spirituel.

   Un jour, pendant son bref séjour chez nous, il avait noté que le Christ en bois de notre chapelle avait un bras légèrement détaché du corps et il nous a fait remarquer que :

« cela montre bien l’amour fou du Christ pour l’homme ».
   Personne n’a rien à craindre du père Arthur, les infarctus qu’il souhaite sont toujours porteur de vie et d’un plus grand amour de l’homme.
 

Home