Nouvelles de Plovdiv

 

En cette fin d’avril et début de mai, plusieurs nouveautés et événements ont marqué et marqueront notre vie de communauté.
Avant tout, il faut souligner le bon démarrage du groupe de l' « Alliance » bulgare.

 

 

Les laïcs, ici, ont bien accueilli la proposition de cheminer ensemble dans l’esprit de notre fondateur et de Saint Augustin.

Nous avons été surpris par leur réponse qui a dépassé nos attentes.

Une quinzaine de personnes participent régulièrement à nos rencontres, une fois par mois.

Le but est de partager en profondeur notre vie de fraternité, de prière, de formation et d’apostolat dans la conscience que ce travail est un enrichissement réciproque.
 

 

 


Jeudi 22 avril, frères et sœurs, nous avons participé à la rencontre annuelle de tous les religieux et religieuses de Bulgarie.

Cette fois-ci la rencontre était organisée par les moniales Bénédictines du Monastère de Tsarev Brod, un petit village du Nord-est de la Bulgarie.

10 heures de voyage en voiture pour une rencontre de 8 heures.

 

Malgré la fatigue du déplacement, liée aussi au mauvais état des routes, tout le monde a bien apprécié cette rencontre qui a rassemblé une cinquantaine de religieux et religieuses et nous a permis de partager nos expériences, nos espoirs, nos préoccupations, mais aussi de nous amuser et de nous vivre un temps convivial.

La journée, en effet, s’est très bien passée ; le temps pascal et la beauté du cadre naturel nous prédisposaient à la joie et à l’allégresse.

L’importance de la rencontre a été soulignée par la présence du Nonce Apostolique, Mgr Bolonek, et de Mgr Petko Christov, Evêque du diocèse latin de Nicopoli pour la partie nord de la Bulgarie.
 

 

 


Mardi 27 avril, à Stara Zagora (ville importante, située au centre de la Bulgarie), a été présenté officiellement le livre du Père Vélik VITCHEV : « le village de Pokrovan ».

Le Père Vélik Vitchev, assomptionniste bulgare, (1923-1985) a été curé du village de Pokrovan de 1964 à 1975.

Passionné d’histoire, il a recueilli beaucoup de témoignages et d’informations sur ce petit village catholique où les habitants sont marqués par un fort esprit patriotique et un profond sentiment religieux. Le Père Vélik n’a jamais eu la joie de publier ses notes historiques, mais heureusement elles ont été conservées par ceux qui l’ont connu.

Aujourd’hui, grâce à l’initiative de Mr Georghi Gramatikov, originaire de Pokrovan, et au soutien économique du diocèse, le livre du Père Vélik sur l’histoire de Pokrovan a pu être publié.
Cet événement a été marqué par une conférence de presse, en début d’après midi, à laquelle ont participé : Mgr Christo Proykov, Exarque du diocèse catholique de rite byzantin ; Mr Georghi Gramatikov, initiateur et coordinateur de l’édition du livre ; Mr Maxime Mintchev, catholique qui est directeur général de l’Agence nationale de Presse Bulgare et le père Claudio Molteni, actuel curé de Pokrovan.

A plusieurs reprises au cours de la conférence de presse a été mis en valeur le travail apostolique des Assomptionnistes et des sœurs Oblates qui sont présents en Bulgarie sans interruption depuis 1863.
En soirée, a suivi une rencontre conviviale avec plusieurs familles de Stara Zagora, originaires de Pokrovan.
 

 

 

Le 13 mai sera un jour spécial pour notre communauté, pour la « Mission d’Orient » et pour toute la Congrégation, car le Père Petar Ljubas, au cours d’une célébration solennelle, présidée par notre évêque Mgr Christo Proykov, sera élevé à la dignité d’archimandrite, titre honorifique que l’on peut comparer à celui de chanoine dans le rite latin.

C’est avec joie que nous nous préparons à cet événement.

Nous vous invitons à vous unir à notre joie et à notre prière.

Tous ceux qui connaissent le P. Petar savent comment il s’est appliqué à étudier en profondeur, mais surtout à vivre l’Esprit de la Tradition Orientale.

Au cours de la célébration solennelle, l’évêque demandera aux prêtres et au peuple, par trois fois, si le P. Petar est digne de recevoir ce titre.

Pour tous les paroissiens, les frères et les sœurs de Plovdiv, il n’y a pas l’ombre du moindre doute qu’il en est digne et qu’il le mérite bien.
 

 


A partir du mois de septembre, désormais la nouvelle est officielle, le Père Daniel prendra une année sabbatique.

Pour lui s’ouvre une période de ressourcement et d’expériences nouvelles.

Où ira-t-il ?

Nous ne le savons pas encore, mais il est fort probable que sa nouvelle destination soit une ou plusieurs communautés de la Mission d’Orient. Parfois, on l’entend prononcer quelques mots en roumain…

Le départ du Père Daniel ne sera pas sans conséquences, car c’était lui qui s’occupait de l’économat et de nombreuses autres tâches, mais c’est avec gratitude et reconnaissance que nous voulons lui permettre de vivre cette année de ressourcement.

En effet, Daniel, depuis 15 ans, se dévoue généreusement pour notre communauté avec un esprit fraternel remarquable. Nous sommes un petit peu inquiets pour lui, car si le père Petar peu après son année sabbatique se voit honoré du titre d’archimandrite, qu’est ce que deviendra Daniel à son retour ?

 

HOME